Elevages Dilepix Agriculture de precision

[Témoignage Client] Frédéric Dimur - Boehringer Ingelheim

Photo de
Aurelie Busnel 30 septembre 2022

"Nous avons vraiment travaillé dans une démarche de co-construction"

 

Dilepix tient à s'entourer d'experts pour co-construire ensemble des solutions qui répondent parfaitement à leurs attentes et in fine à celles de leurs clients, éleveurs et agriculteurs.

 

Cela a été le cas, dans le cadre du programme SYNAPSE (programme d'accompagnement et accélération de startups) créé par le groupe pharmaceutique allemand Boehringer Ingelheim avec qui nous avons co-développé TAIL, la solution de détection de la caudophagie en élevage porc.

Boehringer-FMI-Leo-Sorlin-dimurFrédéric Dimur, directeur open innovation digital, a accepté de répondre à nos questions et nous partager son retour d'expérience sur le développement de TAIL. Dans l'interview qui suit, vous allez en savoir plus sur les coulisses du développement d'une solution comme TAIL. Quels étaient les challenges à relever ? Son avis sur le logiciel TAIL et le travail de Dilepix.

 


#1 Avec 1Kubator, vous êtes à l'initiative de Synapse Acceleration, pouvez-vous nous en dire plus sur ce programme ?



[Frederic DIMUR]: "Synapse est un programme mondial d’accélération de startups en santé digitale. Nous sélectionnons des startups impliquées en santé humaine et animale ainsi que dans les processus de fabrication. Nous codéveloppons ensemble, avec nos experts, des solutions digitales pour Boehringer Ingelheim et ses clients.

SYNAPSE a été lancé en 2018 , 11 startups ont été accompagnées et 4 ont fait l'objet de contrat de recherche ou commerciaux (dont Dilepix)".

 


#2 Quels sont les enjeux du programme SYNAPSE ?

 

[Frederic DIMUR]: "L'un des principaux challenges à relever est d'associer des startups avec nos use-case internes. Pour cela, nous devons réaliser de la veille et détecter les potentielles innovations pour les amener au sein de l'entreprise et participer à sa transformation digitale, mais aussi celle des filiales.

Nous avons déjà des innovations produites en interne, mais nous sommes certains que les plus disruptives seront développées à l'extérieur de l'entreprise. Et il ne faut pas passer à côté ! Elles seront forcément portées soit par des startups, soit par des programmes de recherche académiques.

Avec le programme Synapse, nous faisons le pari d'aller chercher de l'innovation auprès des startups et d'alimenter notre transformation digitale.

Notre objectif est de nous appuyer sur des startups à fort potentiel pour, à terme, proposer une solution commercialisable ou utilisable en interne pour Boehringer Ingelheim".

 

#3 TAIL la solution développée avec Dilepix s'appuie sur de l'IA et de l'analyse d'image. Pourquoi avoir choisi ce type de technologie en santé animale porcine ?

 

[Frederic DIMUR]: "Notre objectif est de fournir des services auprès de nos clients cibles. Au tout départ, nous recherchions des technologies disruptives en santé animale au sens large.

Comme nous avions identifié en interne un certain nombre de cas d'usages à forte valeur, nous avons ensuite recherché des startups innovantes qui travaillaient dans la santé des animaux de production. C'est ainsi que nous avons identifié et sélectionné Dilepix parmi d'autres startups.

En compilant les différentes technologies recueillies, certains cas d'usages internes, comme la détection de la morsure de queues, se sont détachés, et où la computer vision pouvait apporter une solution. Le sujet "Tail Biting" (caudophagie des porcs) était difficile à mettre en œuvre car les morsures sont compliquées à identifier "Le cochon mord-il vraiment ou passe-t-il seulement devant la queue d'un autre porc ?".

Enfin, nous avons étudié avec Dilepix le potentiel commercial d'une solution comme celle-ci".

 

#4 Pouvez-vous nous expliquer le fonctionnement de TAIL ?

 

[Frederic DIMUR] : "On place une caméra qui couvre l’ensemble du box et qui filme les cochons. L’algorithme de détection a été entraîné grâce au gros volume de données* que nous avons capturé en Allemagne pour détecter le comportement mordeur des cochons. Avec l'appui d'un vétérinaire allemand, nous avons réussi à concevoir une banque de données très conséquente permettant d'entraîner le réseau de neurones.

Lorsqu’un événement de caudophagie est identifié, il est enregistré pour être ensuite analysé. La détection de l’événement, lorsque celui-ci ne laisse pas de doute, peut également servir d’alerte".

 

HubSpot Video

 

(* Plus de 700 vidéos provenant d’élevages soumis à la problématique de caudophagie. Pour concevoir et entraîner les réseaux de neurones de détection, Dilepix a analysé l’équivalent de 230 heures de vidéo).

 


#5 La solution TAIL répond-elle à vos attentes ?

 

[Frederic DIMUR] : "Oui, pour les vétérinaires experts qui accompagnent les producteurs. L'algorithme détecte les événements de morsures et informe les vétérinaires. La faisabilité est prouvée.

Pour les éleveurs, il faut encore renforcer les algorithmes pour imaginer une application qui leur serait dédiée.

Cette solution est un réel bénéfice pour les vétérinaires afin de répondre à la pression sociétale en faveur de l'arrêt de la caudectomie. Cette perspective de changement de réglementation a d'ailleurs pesé sur notre décision d'explorer sur le sujet".


#6 Comment avez-vous connu Dilepix ?

 

[Frederic DIMUR] "Grâce au travail de notre partenaire 1Kubator®.
Dilepix a participé au process de sélection classique du programme Synapse.

Nous avions le choix avec d’autres startups dans des domaines similaires, mais Alban et Jeremy ont su convaincre le comité de sélection parmi 6 autres candidats".


#7 A travers la mise à disposition des vidéos, vous avez travaillé avec l'équipe Dilepix pendant plusieurs mois. Que retenez-vous de cette collaboration ?

 

[Frederic DIMUR] : "Elle a été excellente !

La grande force de ce projet est qu'il a été mené dans une véritable relation de partenaires. Il n'y a pas eu de rapport de force "grand groupe versus petite entreprise" entre nous. La startup maîtrise un domaine que le grand groupe ne maîtrise pas et inversement !

Nous avons vraiment travaillé dans une démarche de co-construction. L'engagement et la transparence entre nos deux entreprises nous a permis d'avancer en étant sur la même longueur d'onde. Nous nous sommes respectivement engagés dans le projet et avons fait preuve de réactivité et d'agilité.

Un point qui m'a marqué est l'honnêteté dont a fait preuve Dilepix. C'est-à-dire qu'elle n'a jamais survendu ses capacités. Il n'y a donc pas eu de mauvaise surprise. Les équipes ont réalisé des efforts constants pour que les objectifs soient réalistes, atteignables et constructifs. Cette honnêteté de part et d'autre est un vrai plus !

L'équipe Dilepix a été très disponible. Nous avons même sollicité Alban pour intervenir lors d’une réunion avec le comité de direction IT du groupe Boehringer lors de laquelle il nous a partagé ses enjeux. Les échanges étaient très bons.

Pour résumer, la grande force de l’équipe est de toujours donner les limites de l’exercice pour chacune des étapes et de ne jamais survendre le résultat potentiel".

 

#8 Vous restez toujours en veille sur les dernières innovations technologiques. Pourquoi la collaboration "groupe pharmaceutique x Startups est-elle si importante pour vous ?

 

[Frederic DIMUR] : "Elle est indispensable pour les 2 parties ! Les startups ont bien évidemment besoin des moyens (et pas uniquement financiers) des grands groupes. De leur côté, les groupes pharmaceutiques n’ont ni les compétences pointues, ni l’agilité des startups pour rester à la pointe de l’innovation. Donc pour rester dans le peloton de tête ils ont besoin de partenariats avec les solutions innovantes des startups.

Par contre cela demande de l'implication des deux côtés et la motivation ne doit pas être uniquement financière. Les risques doivent être partagés".


Entretien réalisé le 13/07/22

 

En savoir plus sur TAIL

 

 

Photo de

Articles de Aurelie Busnel

Marketing & communication manager, Aurélie évolue depuis de nombreuses années dans le secteur agricole, en particulier celui de l’élevage bovin. Sa vision globale, ses connaissances terrain et sa maîtrise des techniques d’Inbound marketing lui fournissent les armes nécessaires pour faire rayonner Dilepix au rang des startups reconnues et expertes en intelligence artificielle.

En savoir plus

Découvrir les possibilités apportées par l’Intelligence Artificielle & la vision par ordinateur

J'ai un projet

D'autres articles sur le sujet

Retrouvez Dilepix au SIMA 2022

Le SIMA, c'est l'évènement incontournable du machinisme et de la robotique agricole. Pendant 5 jours, retrouvez dans un...

SPACE 2022, Dilepix vous attend au salon...

Le SPACE, c'est l'évènement incontournable de l'élevage à ne pas manquer. Le plus grand salon européen des productions animales...